Vous êtes ici

Abo

Reconvilier

Les blessures du prévenu sont des automutilations

Au terme d’une longue instruction, le procureur Raphaël Arn est convaincu que le prévenu de l’assassinat d’une Kenyane, en 2017, s’est mutilé volontairement.

Ce contenu / cette fonction ne sont accessibles qu'aux abonnés (Abo-Classic / Abo-Online / Accès journalier).