Vous êtes ici

Corgémont

L’éducation encore trop souvent assignée aux femmes

La maison de l’enfance les Ecureuils de Corgémont sera fermée le 14 juin prochain, a indiqué l’établissement dans un communiqué envoyé hier.

Photo: LDD

Concernées à plus d’un titre par la grève des femmes, les éducatrices ont décidé de se rallier au mouvement. «Notre métier est assimilé à des activités d’éducation principalement assignées aux femmes et dévalorisé sur les plans social et économique», ont-elles expliqué.

Selon l’institution, les compétences des professionnelles de la petite enfance passent au second plan car, elles sont considérées comme un instinct de maternage qui serait inné. Corollaire: la reconnaissance salariale des éducatrices est très faible. Elles ont également rappelé que l’une de leurs missions est de développer une action professionnelle égalitaire et non discriminante entre les filles et les garçons. «Notre métier nous tient à cœur. Parce que nous sommes engagées auprès des enfants et de leurs familles, nous voulons l’égalité et la fin des discriminations de genre», ont conclu les collaboratrices.

C-AZU

Articles correspondant: Région »