Vous êtes ici

Vote institutionnel

Le visage du bureau de «Notre Jura bernois» se dessine

Le comité de campagne mis sur pied pour favoriser le maintien du Jura bernois au sein du canton de Berne en vue d’un éventuel vote institutionnel affine son organisation et sa stratégie. Réuni hier soir, ce comité co-présidé par Virginie Heyer et Jean-Pierre Graber a notamment défini une fois pour toutes son nom. Désormais il s’affichera sous la bannière «Notre Jura bernois».

Virginie Heyer, co-présidente du comité. Archives

Par ailleurs, le bureau de ce comité prend forme. Il est prévu que celui-ci soit composé des deux co-présidents Virginie Heyer (PBD JB) et Jean-Pierre Graber (UDC JB) ainsi que des deux vice-présidents à trouver au sein des rangs PLR JB et PS JB. Ainsi, quasiment tous les partis bernois gouvernementaux (hormis Les Verts qui seront encore approchés) seront représentés. Si rien de plus précis n’a été décidé en ce qui concerne les radicaux et les socialistes, les noms de Patrick Röthlisberger et de Chantal Bornoz Flück circulent avec insistance.

Le bureau, de par sa structure plus légère que le comité, sera notamment appelé à réagir rapidement s’il le faut. Chacun de ses membres se verra attribuer une responsabilité dans un domaine précis: donations, organisation de manifestations dont des séances d’information publiques, campagne online (pour Virginie Heyer), campagne par l’écrit (pour Jean-Pierre Graber).

Le sport et la culture
S’agissant du comité –qui, rappelons-le, compte déjà 13 personnes –, il enregistre la venue du conseiller de ville prévôtois André Piguet (PLR). Lors de la séance d’hier soir, le vœu a par ailleurs été émis que les milieux sportifs et culturels soient aussi représentés, ceci afin de toucher la population le plus largement possible. Enfin, tous les membres du comité, représentant les partis et la société civile, vont désormais s’atteler, selon leurs affinités et leurs connaissances, à développer les arguments de campagne. Pour rappel, les personnes faisant déjà partie du comité sont: Marc-Alain Affolter, Philippe Augsburger, Roland Benoit, Sébastien Blanchard, Chantal Bornoz Flück, Francis Daetwyler, Tom Gerber, Marc-André Houmard, André Mercerat, Patrick Röthlisberger, Annelise Vaucher et les deux co-présidents.

Le site au cœur du dispositif
Le comité «Notre Jura bernois» souhaite faire de sa plate-forme internet (www.campagnejurabernois.ch) le véritable outil de sa campagne. «Nous voulons informer et faire participer, deux choses que le site permet facilement», explique Virginie Heyer, qui aspire vraiment à aller de l’avant. «Nous avons un but, et pour l’atteindre il nous faut une stratégie, des moyens et un calendrier», confirme-t-elle.
Pour Virginie Heyer, l’actualité est chargée. Car en plus de co-présider ce comité de campagne elle dirige aussi l’organisation du congrès de Force démocratique «new look» qui aura lieu demain soir à la halle de gymnastique de Perrefitte. Après l’ouverture officielle à 19h, l’ancien conseiller fédéral Samuel Schmid prendra la parole, tout comme le conseiller d’Etat Philippe Perrenoud.

Présentation au congrès de FD
Suivra une table ronde avec des présidents de partis bernois et de sections du Jura bernois (sont annoncés les socialistes Roland Näf et Francis Daetwyler, les libéraux-radicaux Pierre-Yves Grivel et Dave von Kaenel, les bourgeois-démocrates Heinz Siegenthaler et Annelise Vaucher, les agrariens Claude Röthlisberger et Maxime Ochsenbein).

Enfin, Roland Benoit apportera un message et le comité de campagne «Notre Jura bernois» sera présenté au public. /Michael Bassin

Articles correspondant: Région »