Vous êtes ici

Photoforum

Le douloureux périple de Diego Saldiva

Jusqu’au 22 janvier, le Photoforum expose les œuvres des candidats ayant participé au concours Sélection/Auswahl. Parmi les 25 artistes figure en première ligne le lauréat, Diego Saldiva, qui s’est vu remettre sa récompense de 5000 fr. samedi lors du vernissage de l’exposition.

Photos tirées de la série "Break of Day" de Diego Salvida

Près de 160 artistes suisses et étrangers avaient participé à ce concours destiné à la promotion des talents actuels de la photographie. «Ce prix est important à l’échelle helvétique, note Daniel Müller, directeur du Photoforum PasquArt. Le travail de Diego Saldiva a convaincu le jury par sa justesse et par la sincérité des images.»

Difficile en effet de rester insensible face à l’œuvre de l’artiste bernois d’origine brésilienne, âgé de 28 ans: intitulés «Break of Day», les 13 clichés narrent avec pudeur et beaucoup d’émotion un épisode dramatique de son existence, la naissance prématurée de son bébé puis sa longue hospitalisation en raison d’une maladie rare.

Une réponse à la souffrance
Aujourd’hui, l’enfant va bien. Mais les photos de son père n’en restent pas moins longtemps gravées sur la rétine du visiteur, qui peut se montrer surpris en découvrant ce travail où se mêlent en un cruel et troublant tableau les froids néons de l’hôpital et le sang d’une mère affectée par une naissance difficile. «Diego Saldiva a pris ces clichés pendant un an, de juillet 2010 à juillet 2011, une période pendant laquelle il a effectué d’incessants va-et-vient entre son domicile bernois et l’Hôpital de Zurich,entre incertitude, attente et angoisse, explique Daniel Müller. Son travail est comme une réponse à la violence des événements qu’il a vécus.» Le photographe livre ainsi le constat sans appel de sa propre impuissance face à la souffrance de ses proches.

Un article à découvrir dans son intégralité dans notre édition de mercredi.

Articles correspondant: Région »