Vous êtes ici

Bienne: Télévision

L’aventure M6 s’arrête net pour Blake Eduardo

Le magicien biennois échoue en demi-finale de «La France a un incroyable talent».

Blake Eduardo était bien entouré pour suivre la demi-finale. Matthias Käser

Blake Eduardo avait convié ses amis et ses fans à regarder la suite de la compétition du show télévisé proposé par M6 à la Rotonde dès 21h hier soir. Une vingtaine de personnes avaient fait le déplacement pour regarder sa performance et pour les autres, une vidéo live était disponible sur la page facebook du magicien.

Racontant des anecdotes vécues sur le plateau, notamment qu’un crocodile se serait échappé dans les loges, Blake Eduardo, qui ne voulait pas gâcher le suspens, a tout de même lâché un indice. «Vous ne m’en voudrez pas, c’était difficile durant la préparation. On m’a volé mon costume et j’étais malade», a-t-il plaisanté, comme s’il cherchait une excuse avant même que les téléspectateurs ne découvrent le verdict.

Le magicien a tout de même bluffé tout le monde lorsqu’il s’est présenté nu sur scène avec un chapeau en guise de feuille de vigne. Sa prestation a été saluée par le jury, mais cela n’a pas suffi.

Lors du premier tour, diffusé mardi dernier, le numéro du Biennois avait fait mouche et récolté quatre oui. La compétition était plus rude hier: sur 20 candidats, seuls quatre pouvaient prétendre à disputer la grande finale. De plus, trois magiciens étaient en lice dans l’espoir de poursuivre l’aventure.

Et il faut dire que le numéro de l’un des concurrents de Blake Eduardo, Antonio, a été qualifié par Eric Antoine, lui-même magicien reconnu, de «perfection absolue». Il était donc difficile pour le Biennois de lui aussi se frayer un chemin vers la finale dans ces conditions.

Mais, apparemment, sa performance n’a pas ennuyé, loin de là. «Le jury nous a dit que ça s’était passé dans un mouchoir de poche, qu’on aurait mérité les trois d’aller en finale», relativise Blake Eduardo qui dit être «un peu déçu», mais également «content d’avoir vécu une journée assez folle.» C’est, comme à son habitude, avec une pointe d’autodérision que l’artiste promet d’exorciser cet échec en allant pleurer dans le gilet de son assistant Boris qui aura la lourde tâche de le consoler.

Même s’il ne pourra pas défendre son talent lors des ultimes épreuves, Blake Eduardo pense que son deuxième passage sur le plateau de l’émission n’a pas été vain. «J’ai présenté un tour assez spécial. Je pense qu’il va marquer les esprits.»

Articles correspondant: Région »