Vous êtes ici

Dernier tronçon jurassien de l’A16

Inauguration le 5 décembre avec Doris Leuthard

Dernière ligne droite en vue de l’achèvement de l’A16 sur le territoire cantonal. L’ultime tronçon encore en travaux, entre Delémont-Est et la frontière avec le canton de Berne, sera inauguré le lundi 5 décembre par Doris Leuthard, indique un communiqué du canton du Jura.

Doris Leuthard sera de la partie pour l'inauguration du dernier tronçon jurassien de l'A16. K

(c) La conseillère fédérale en charge des transports marquera de sa présence une journée qui s’annonce historique pour le Jura, près de 30 ans après le début des travaux de construction de l’A16-Transjurane.

 

L’ouverture imminente de ce tronçon ancre encore un peu plus le territoire jurassien dans le réseau routier européen, déjà parfaitement connecté par le rail (TGV) et les airs (Euroairport).

 

 La manifestation, organisée par les autorités jurassiennes, aura lieu dans la matinée.

 

L’ouverture au trafic suivra le coupé de ruban, aux alentours de midi. Les automobilistes pourront alors parcourir ce nouveau tronçon de 4,9 km, dont 3,3 en souterrain, entre la Roche Saint-Jean et Delémont-Est, et relier sans quitter l’autoroute Boncourt à Court en seulement 39 minutes (51 à ce jour).

 

L’ouverture à la circulation de la section 8 permettra de soulager le village de Courrendlin d’un important trafic de transit et d’éviter la cluse de Choindez et ses particularités géologiques.

 

Le dernier tronçon autoroutier jurassien se caractérise essentiellement par son tunnel, séparant Courrendlin et la Verrerie de Choindez, dont les difficultés de réalisation n’ont pas été des moindres.

 

Nature hétérogène et instable

 

Lancés en 2006, les travaux pour la réalisation de la galerie de reconnaissance avaient alors révélé la nature hétérogène et instable du massif à traverser. La construction du tunnel proprement dite n’aura ainsi pu débuter qu'en 2011.

 

L’ouverture au trafic du dernier tronçon jurassien signe l’avant-dernière étape vers l’achèvement total de l’A16-Transjurane, dont la construction aura duré près de 30 ans.

 

L’inauguration de la section 8 en décembre sera suivie de près par celle du dernier chantier bernois, entre Court et Loveresse.

 

En 2017, les automobilistes rallieront définitivement Bienne à Boncourt par l’autoroute, et ce, en moins d’une heure.

 

Rappelons que le principe même de la construction de l’A16 a été accepté en votation populaire par les Jurassiennes et les Jurassiens en 1983, peu après l’entrée en souveraineté du canton.

 

 

Articles correspondant: Région »