Vous êtes ici

Abo

Moutier

«Il s’agira de réparer une erreur de l’histoire»

La pétition lancée par le MAJ dans le canton du Jura a recueilli près de 7500 signatures. Ce texte, en rien contraignant, demande aux autorités jurassiennes d’assurer à la cité prévôtoise le meilleur accueil qui soit

Des militants du Mouvement autonomiste jurassien ont remis hier à Delémont la pétition au chancelier d’Etat jurassien. Roger Meier/bist

Michael Bassin

Lancée à la mi-septembre lors de la Fête du peuple par le Mouvement autonomiste jurassien (MAJ), la pétition «Bienvenue à Moutier» a été déposée hier à Delémont. Paraphée par 7474 personnes, elle a été remise au chancelier d’Etat par une dizaine de militants.

Le texte demande aux autorités jurassiennes «de mettre tout en œuvre afin d’assurer à la ville de Moutier le meilleur accueil» dans le Jura et «de prendre, dans cette perspective, les engagements à même de garantir le plein respect des intérêts de la ville au sein de son nouvel Etat.»

Symbolique chère au MAJ

Pour le secrétaire général du MAJ Pierre-André Comte, récolter 7500 signatures en trois mois est «un résultat magnifique». À ses yeux, il s’agit d’un preuve de solidarité qui s’inscrit dans la continuité du «oui» exprimé par les Jurassiesns le 24 novembre 2013.

Pour le MAJ, l’objectif fixé est atteint. Très porté sur les symboles, le mouvement souhaitait recueillir au moins 7 x 1000 signatures en référence aux sept bandes du drapeau jurassien qui représentent les sept districts du Jura historique. En outre, ce chiffre correspond au nombre d’habitants à Moutier (7600).

La pétition était adressée à toute personne âgée d’au moins 16 ans et domiciliée dans le canton du Jura. Pierre-André Comte indique que seule une poignée de signataires, «environ 200», sont domiciliés hors du Jura. En outre, on remarque qu’une immense majorité des paraphes ont été faites sur du bon vieux papier puisque la version mise en ligne sur internet n’affiche que 860 noms.

Hier, lors de la petite cérémonie qui s’est tenue devant l’Hôtel du gouvernement et du parlement,Joël Lachat, l’un des vice-présidents du MAJ, a affirmé que Moutier est «le berceau du Jura» et que cette ville représente «un nouveau point de départ de la Question jurassienne.»

Rappelant que le canton du Jura a pu, à l’époque, voir le jour grâce à des voix Prévôtoises, il a encouragé les autorités jurassiennes à tout mettre en œuvre pour rembourser cette «dette». Selon lui, la pétition doit justement porter le gouvernement et le parlement dans ses futures réflexions et décisions. Et de souligner que  l’échéance qui s’annonce est capitale et qu’il s’agira «de réparer une erreur de l’histoire».

Le chancelier d’Etat a pris acte du dépôt de la pétition. Il l’a remettra aux autorités, qui devront la traiter et y répondre. Reste que celle-ci n’exige rien de contraignant.

Commision à créer

Pour entrer un peu plus dans le concret, il faudra attendre le dépôt d’interventions parlementaires. À ce titre, le PS et le CS-POP ont déjà annoncé des textes à venir au sujet de l’accueil de Moutier. Hier, le député CS-POP Rémy Meury nous a indiqué que sous l’impulsion de son parti, une motion interne (dont l’ambition sera de recueillir un large soutien au sein des autres formations) sera déposée tout prochainement.

Celle-ci visera la création d’une commission parlementaire de neuf membres à laquelle pourront se joindre deux représentants Prévôtois. Son but sera de préparer l’accueil de Moutier.

Les Prévôtois devraient se prononcer sur leur appartenance cantonale le 18 juin 2017.

Commentaires

nata1965

On ne refait pas l'histoire avec des arguments de ce genre : "Réparer une erreur de l'histoire" ! Cette pétition (une de plus dans la marmite...) n'est que de l'autosatisfaction masturbatoire! Parce qu'à part un drapeau et une chanson, le canton n'a rien à offrire à la ville de Moutier. Ce n'est cet argument qui va faire avancer le Schmilblik !


Articles correspondant: Région »