Vous êtes ici

Arc jurassien

Des imprimantes 3D dans les écoles

Initiative pour valoriser les métiers techniques.

Une imprimante 3D au Fablab. Photo:LDD

Des imprimantes 3D ont été installées dans les écoles secondaires des quatre cantons de l’Arc jurassien. Utilisateurs, professeurs, partenaires du projet «Imprimante 3D dans les écoles» et intéressés se sont réunis afin de mieux faire connaissance entre les différents acteurs et échanger autour de l’impression 3D et de la formation de la relève dans les métiers techniques.

Technique et ludique
Cette rencontre s’est déroulée  à la He-Arc à Neuchâtel. Plusieurs intervenants ont pu discuter des technologies additives et de l’importance de maîtriser ces nouveaux concepts dès l’école obligatoire déjà. Le professeur à l’école secondaire du Locle, Jean-Michel Lüthi, utilisateur avec ses élèves, relève l’intérêt des étudiants et leur curiosité à utiliser ces nouvelles machines. «Le développement et les possibilités de réalisations infinies motive les jeunes, les champs d’applications sont tellement vastes que chacun y trouve son intérêt et ses propres applications», explique-t-il.

Depuis 2016, une vingtaine d’écoles des cantons de Neuchâtel, Berne, Jura et Vaud possèdent leur propre imprimante. Celles-ci sont mises en place dans le cadre du projet #bepog et financées par des entreprises partenaires conscientes de l’importance de la relève dans les métiers techniques. Une formation spécifique est dispensée par le Fablab de Neuchâtel. Elle est destinée aux enseignants et adaptée à leurs besoins. Un module pédagogique comprenant les exercices destinés aux élèves complète le tableau. Ainsi, les enseignants disposent directement d’un outil et des ressources pédagogiques y associées.

L’industrie suisse enregistre un manque d’effectifs qualifiés de plus en plus important, notamment dû aux départs à la retraite et au manque d’intérêt que portent les jeunes aux métiers techniques. Le projet #bepog, porté par FAJI SA sous l’égide d’arcjurassien.ch, vise à répondre à cette problématique constatée par les autorités politiques. L’initiative «imprimante 3D dans les écoles» est une des mesures concrètes de ce projet qui ambitionne de revaloriser les métiers techniques.

Un projet d’envergure
A ce jour, une vingtaine d’imprimantes ont été installées et les objectifs des initiateurs du projet est de doubler ce nombre dans l’année à venir. «Bien entendu, nous ne forçons personne à installer une machine. Nous espérons que les imprimantes déjà installées et les enseignants déjà formés donnent envie aux autres. En ce qui concerne les partenaires, nous sommes toujours à la recherche d’entreprises intéressées à la relève et d’accord de s’engager financièrement», explique Pierre-Yves Kohler, responsable de la mise en place du projet #bepog sur l’Arc jurassien.

COMM-MPR

Articles correspondant: Région »