Vous êtes ici

Conférence au CIP

Comment protéger les chauves-souris?

Dans le cadre d’une conférence mise sur pied par l’Université populaire section Tramelan, Valery Uldry introduira son public à l’importance et la diversité de cette espèce particulière de mammifère.

Le murin à moustaches, une espèce de chauve-souris que l’on peut observer dans la région. Photo:LDD

L’Université populaire section Tramelan – Erguël propose une conférence sur le thème de la protection des chauves-souris et, plus largement, des petits animaux que nous pouvons trouver dans les jardins. C’est le biologiste Valery Uldry, le spécialiste régional de ces mammifères, qui éveillera la curiosité du public. Il abordera également les mesures de protection possibles. La charte des jardins donne des pistes pour protéger les chauves-souris et bien d’autres petits animaux proches de nos maisons. La conférence aura lieu le mercredi 17 janvier à 19h30, au CIP à Tramelan.

Plus de 20 espèces
Une vingtaine d’espèces de chauves-souris peuvent être observées dans la région, ce qui fait un groupe de mammifères très diversifié. Les chauves-souris préfèrent le chaud... A Tramelan, il est pourtant possible d’observer la sérotine boréale, la plus nordique des espèces. Les chauves-souris sont des êtres étonnants, ayant un mode de vie fabuleux et d’une énorme diversité. Mais elles sont aussi fragilisées et en danger, alors qu’elles sont  utiles comme principales prédatrices des insectes la nuit.

La charte des jardins est un bon outil pour leur protection et pour d’autres petits animaux. Elle a été développée dans la région de Genève et donne des conseils pour un entretien des jardins en faveur de la biodiversité. C’est une charte morale qu’un citoyen peut signer pour l’aider à améliorer ses réflexions quant à la gestion de son jardin ou simplement promouvoir un type d’entretien adéquat pour la nature.

Chaux-de-Fonnier d’adoption et biologiste indépendant, Valéry Uldry est devenu spécialiste des chauves-souris durant ses études dans les universités de Neuchâtel et Lausanne. Son intérêt pour la faune le pousse également à étudier et protéger d’autres groupes comme les amphibiens, les papillons et les oiseaux. Il est président du Cercle ornithologique des Montagnes neuchâteloises et coresponsable du Centre de Coordination Ouest pour l’étude et la protection des chauves-souris.

COMM-MPR

Articles correspondant: Région »