Vous êtes ici

Abo

Nucléaire

Barrière bio pour éviter les fuites radioactives

Sur mandat de Swisstopo, une étude de l’EPFL a découvert dans les argiles à Opalinus du Mont-Terri des bactéries capables de consommer l’hydrogène produit par la corrosion des fûts d’acier prévus pour contenir les déchets.

Ce contenu / cette fonction ne sont accessibles qu'aux abonnés (Abo-Classic / Abo-Online / Accès journalier).