Vous êtes ici

Office fédéral des routes

Aire de transit éventuelle pour les gens du voyage à Wileroltigen

Une nouvelle solution se dessine dans la recherche d’une aire de transit définitive pour les gens du voyage étrangers.

L’Office fédéral des routes a proposé au canton de Berne une aire pour les gens du voyage sur l’A1, située dans la commune de Wileroltigen et attenante à l’aire de repos. Photo: LDD

Comme chaque année, des gens du voyage étrangers traversent la Suisse. Ils font surtout halte sur des aires en Suisse romande et dans le Seeland bernois. Lors de cette période de déplacements, les expériences avec les gens du voyage sont majoritairement positives. Toutefois, il reste urgent de créer des aires de transit qui soient garanties à long terme.

Il y a deux semaines, l’OFROU a répondu à la demande du canton de Berne en se déclarant prêt à mettre à disposition des parties d’une parcelle dans la commune de Wileroltigen pour la réalisation d’une aire de transit destinée aux gens du voyage étrangers. Lors de l’évaluation des sites en 2015, la Direction de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques (JCE) avait déjà examiné cette parcelle, qui se trouve au bord de l’autoroute, à côté de l’aire de repos. Ce site est adapté pour accueillir une aire de transit.

Le conseiller d’Etat Christoph Neuhaus, directeur de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques, a rencontré aujourd’hui les présidents des communes de Wileroltigen, Gurbrü et Ferenbalm. Il les a informés de la proposition de l’OFROU et de l’évolution de la situation. Ces prochains mois, la JCE va approfondir le dossier du site de Wileroltigen. Comme pour le projet de Meinisberg, elle va établir un avant-projet et une estimation des coûts. Le Grand Conseil du canton de Berne statuera ensuite sur le crédit d’objet. La population sera informée lors d’une réunion publique, qui aura lieu le 14 août à 20h (le lieu sera communiqué ultérieurement). A cette occasion, Christoph Neuhaus fera le point sur l’avancement du dossier et sur la procédure.

Lors de la session de septembre 2016, le Grand Conseil du canton de Berne avait renvoyé le crédit d’objet pour l’aire de transit de Meinisberg au Conseil exécutif. Dans sa proposition de renvoi, il précisait que le Conseil exécutif devait aménager une aire de transit pour les gens du voyage étrangers sur une autre parcelle que celle prévue, et à des coûts nettement inférieurs pour le canton de Berne.

En 2015 déjà, la JCE avait procédé à une évaluation globale de nombreuses parcelles appartenant au canton et à la Confédération. Les critères retenus pour l’aménagement d’une aire de transit sont la proximité de l’autoroute A1 ou A5, une surface non bâtie de plus de 3000 m2 et une déclivité de moins de 5%. En outre, le site ne doit pas se trouver dans une zone de danger ou une zone protégée et doit être bien desservi par les voies de communication. Depuis la proposition de renvoi du Grand Conseil, plusieurs autres parcelles ont été évaluées, mais sans résultat positif.

COMM

Articles correspondant: Région »