Vous êtes ici

Décision historique dans l'Eglise orthodoxe

Le Patriarcat de Constantinople reconnaît une Eglise orthodoxe indépendante en Ukraine

Le Patriarcat de Constantinople a reconnu jeudi une Eglise orthodoxe indépendante en Ukraine à l'issue d'un saint-synode de deux jours à Istanbul. L'Eglise orthodoxe russe a aussitôt réagi, parlant d'une "catastrophe" et d'un "schisme".

(ats) Dans un communiqué publié à l'issue de ce synode, le Patriarcat a annoncé "renouveler la décision déjà prise et selon laquelle le Patriarcat oecuménique procède à l'octroi de l'autocéphalie à l'Eglise d'Ukraine". Le saint-synode a également décidé de "rétablir dans sa fonction hiérarchique" le Patriarche Filaret Denisenko, après avoir examiné un appel qu'il avait présenté contre son excommunication par Moscou.

Après l'indépendance de l'Ukraine en 1991 et la chute de l'URSS, Filaret, ancien hiérarque du patriarcat de Moscou, a créé une Eglise orthodoxe ukrainienne dont il s'est autoproclamé patriarche, ce qui lui a valu d'être excommunié par Moscou.

L'Eglise orthodoxe russe a très vite dénoncé une "catastrophe" et un "schisme" après la décision historique de reconnaître une Eglise indépendante de la tutelle religieuse de Moscou en Ukraine. "Le Patriarcat de Constantinople a pris aujourd'hui une décision catastrophique. En premier lieu pour lui-même et en général pour l'ensemble du monde orthodoxe", a déclaré le porte-parole du Patriarche russe Kirill, Alexandre Volkov.

Lors du synode, qui s'est ouvert mercredi, deux émissaires de Constantinople dépêchés en Ukraine en septembre ont exposé les résultats de leurs mission et les contacts qu'ils ont eus sur place, a-t-on appris auprès du Patriarcat. La mission de ces deux émissaires à Kiev avait été interprétée comme le préambule d'une reconnaissance par Constantinople d'une Eglise orthodoxe ukrainienne indépendante.

L'un des deux émissaires, l'archevêque américain Daniel, avait d'ailleurs affirmé sur place le 17 septembre que la création d'une Église orthodoxe ukrainienne indépendante, voulue par Kiev et reconnue hors de l'Ukraine, était d'ores et déjà "décidée", malgré la vive opposition du Patriarcat de Moscou.

Le président ukrainien Petro Porochenko s'est aussitôt félicité de la décision du Patriarcat de Constantinople. Il a salué la fin de l'"illusion impériale et des fantaisies chauvinistes" de Moscou. "La décision d'octroyer l'autocéphalie à l'Ukraine a été prise (...) Nous avons obtenu l'autocéphalie aujourd'hui", a déclaré M. Porochenko lors d'une retransmission en direct à la télévision ukrainienne.

L'orthodoxie, troisième confession principale de la chrétienté après les catholiques et les protestants, compte selon les estimations entre 125 et 180 millions de fidèles dans le monde, principalement en Russie et en Europe orientale.

Articles correspondant: Monde »