Vous êtes ici

UBS s'attend encore à des poursuites aux USA

Titres immobiliers: UBS s'attend à être poursuivie aux USA

UBS dit s'attendre à être poursuivie par le Département américain de la Justice (DoJ) dès jeudi pour des accusations civiles liées à la vente de titres adossés à des prêts immobiliers dits "subprimes". Une affaire qui remonte à juste avant la crise financière de 2008.

(ats) La plus grande banque de Suisse a annoncé mercredi dans un communiqué qu'elle avait été informée de l'action civile prévue et qu'elle devrait être déposée au plus tôt jeudi. Elle concerne des titres hypothécaires qui remontent à 2006 et 2007. UBS affirme que les allégations ne sont pas étayées ni par des faits ni par la loi.

Le géant bancaire contestera "vigoureusement" une telle plainte, poursuit le communiqué. Le ministère américain de la Justice n'a pour sa part pas fait de déclaration pour le moment.

Pour rappel, dans ce même type de litige, Credit Suisse avait dû verser un montant total de 5,28 milliards de dollars, en vertu d'un accord de principe avec DoJ. Il s'agit d'un montant record pour un établissement financier helvétique. En échange, le DoJ a cessé ses poursuites.

La deuxième banque de Suisse s'est acquittée en premier lieu d'une amende de 2,48 milliards de dollars. A cette somme, s'ajoutaient 2,8 milliards de dollars de dédommagements aux clients, dont les versements doivent être étalés sur une période de cinq ans.

Ces dernières années, le DoJ américain a également réglé des litiges similaires avec Citigroup Inc, Deutsche Bank AG, JPMorgan Chase & Co, Morgan Stanley, Goldman Sachs Group Inc, Bank of America Corp et Barclays Plc.

Aux Etats-Unis, de nombreuses banques ont accordé des prêts hypothécaires à des familles modestes, puis ont transféré le risque aux investisseurs, sous forme d'instruments financiers complexes. A l'effondrement du marché courant 2007, ces titres adossés à des hypothèques ont perdu l'entier de leur valeur.

Articles correspondant: Economie »