Vous êtes ici

Tamedia envisage de se séparer d'Annabelle

Tamedia étudie la vente d'Annabelle, trop dépendant de la pub

Le groupe de médias Tamedia envisage de se défaire de son magazine Annabelle, trop dépendant selon lui des recettes publicitaires, alors que le recentrage stratégique met l'accent sur le financement par les revenus des abonnements.

(ats) "Les défis spécifiques auxquels est confronté le magazine traditionnel Annabelle sont radicalement différents de ceux de nos médias payants", explique Christoph Tonini, directeur général (CEO) de l'éditeur zurichois, cité jeudi dans un communiqué.

Le groupe entend ainsi vérifier si sa publication aurait de "meilleures perspectives de développement entre les mains d'une personnalité entrepreneuriale dédiée ou d'un autre éditeur", et indique que les premières discussions devraient être menées "au cours des prochaines semaines".

Dans la foulée, Tamedia a annoncé la nomination de Jacqueline Krause-Blouin au poste de rédactrice en chef de Annabelle à compter du 1er août, à titre intérimaire et jusqu'à la fin de l'année, en remplacement de Silvia Binggeli, qui quittera ses fonctions fin juillet.

Comédienne de formation, la future dirigeante a rejoint le magazine début 2015 comme rédactrice lifestyle, et a également assumé le rôle de rédactrice en chef adjointe l'été de la même année. La trentenaire continuera de collaborer au Mamablog du Tages-Anzeiger.

Articles correspondant: Economie »