Vous êtes ici

Nouvelle norme de messagerie pour Swisscom

Swisscom veut dépoussiérer son service SMS

Swisscom veut dépoussiérer son service de messagerie par SMS pour le remplacer cette année par un format plus moderne, le Rich Communication Services (RCS).

(ats) Ce système, déjà employé par 76 opérateurs dans le monde, permet d'envoyer des contenus multimédias à l'instar des messageries Whatsapp, Skype, Messages ou Messenger.

Le format RCS, à contrario du SMS vieillissant avec près de 30 ans de service, permet non seulement de communiquer par écrit, mais aussi par vidéo ou de laisser des messages audio. Des groupes de conversation peuvent également être créés comme sur les systèmes de communication concurrents.

Swisscom va introduire le nouveau standard de messagerie dans le courant de l'année, a indiqué à AWP une porte-parole de l'opérateur historique, confirmant des information parues dans l'édition dominicale du journal Neue Zürcher Zeitung. "Il existe une véritable dynamique autour du RCS. 76 opérateurs ont déjà introduit cette technologie et 59 autres devraient suivre d'ici 12 mois", a indiqué Nicolas Uldry, responsable Rich Business Messaging chez Swisscom, cité par le journal.

Selon la porte-parole du géant bleu, le format RCS représente un développement de l'ancien format SMS. L'avantage de la nouvelle messagerie est que les personnes communiquant entre elles ne doivent pas obligatoirement disposer de la même application pour recevoir les messages, car ces derniers arrivent par défaut sous l'ancien format SMS.

Le RCS fonctionne quasiment sur tous les modèles de smartphones et le système d'exploitation Android le propose déjà. Pour les iPhone d'Apple ou d'anciens appareils sous Android, Swisscom envisage l'introduction d'une application dédiée, co-développée avec un partenaire, a précisé la porte-parole.

Cette dernière a souligné que Swisscom n'exploitera pas et ne fournira pas à des tiers les données de ses clients utilisant ce nouveau système de communication.

La fédération mondiale du secteur des télécoms (GSMA), citée par NZZ am Sonntag, entrevoit un potentiel de marché de 74 milliards de dollars d'ici 2021 avec l'application RCS.

Environ 500 millions de SMS sont envoyés chaque jour au niveau mondial, soit 182'000 milliards par an, selon l'étude tendances marketing et statistiques des SMS 2018 réalisée par la société Broadnet.

En Suisse sur le réseau de Swisscom, environ 3,2 millions de SMS sont échangés chaque jour et 2,5 millions de MMS par mois.

Chez les autres opérateurs helvétiques, Sunrise a indiqué à AWP tester "un démarrage/lancement possible de RCS", sans donner de date de démarrage. Salt n'avait pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations de la rédaction.

Articles correspondant: Economie »