Vous êtes ici

Rentabilité en baisse pour Salt

Salt a vu ses recettes fondre au premier trimestre

Le départ de Coop Mobile et UPC partis sur le réseau Swisscom a fait perdre des plumes à Salt au 1er trimestre. L'opérateur basé à Renens a subi une érosion de 1,2% à 230,2 millions de francs de ses revenus. Le résultat opérationnel a lui chuté de 7,2%.

(ats) Le résultat opérationnel avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) s'est ainsi inscrit à 104,7 millions de francs, annonce jeudi Salt. Ajusté de l'effet lié aux départs de Coop et UPC, il s'est aussi affiché en baisse, soit de 1,2% au regard de la même période de l'an dernier.

La marge Ebitda a reculé à 42,6%, en raison de la hausse des dépenses promotionnelles pour la téléphonie mobile et le réseau fixe et des investissements pour soutenir la croissance. Le flux de trésorerie disponible se montait à 11,9 millions de francs, en augmentation de 5,6 millions.

Quant au chiffre d'affaires ajusté, il affiche une progression de 1,8%. Salt précise avoir perdu 17'000 clients disposant d'abonnements de Coop Mobile après la fin de la collaboration avec le grand distributeur en janvier. Mais l'effet de cette perte "se tasse", précise le communiqué.

L'opérateur souligne aussi "le bon développement" de son coeur de métier et la poursuite de la dynamique de Salt Fiber, avec l'inclusion de nouveaux contenus télévisés en haute définition (HD).

Fin mars, Salt comptait 1,23 million de clients dans la téléphonie mobile postpaid, soit 8900 abonnés de moins que douze mois plus tôt. Apuré du départ des clients Coop Mobile, un gain de 9000 clients serait à signaler.

Articles correspondant: Economie »