Vous êtes ici

Risque de bulle immobilière toujours stable

L'indice de bulle immobilière d'UBS stable au deuxième trimestre

La situation tend à se stabiliser sur le marché immobilier en Suisse. L'indice UBS mesurant le risque de bulle est demeuré inchangé au deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents. Les régions de Genève et de Nyon (VD) sont sorties de la zone risquée.

(ats) L'indice UBS de bulle immobilière est resté à 1,38 point, niveau qui constitue toujours un risque, a indiqué mardi la banque. "La conjoncture qui s'améliore et les prix des logements en propriété qui, corrigés de l'inflation, sont en léger recul (pour le 2e trimestre de suite) ont contribué à la stabilisation des déséquilibres", note-t-elle.

Ces déséquilibres n'ont plus augmenté depuis plusieurs trimestres, constate UBS dans son commentaire. L'indice général a été soutenu durant la période comprise entre avril et fin juin par l'indicateur "prix d'achat-loyer", qui a atteint un pic.

Plus loin, les experts du numéro un bancaire suisse relèvent que les loyers pour les nouvelles locations et les relocations ont diminué encore pour se révéler inférieurs à leur niveau de début 2014. Cette tendance apparaît à l'opposé de la croissance ininterrompue depuis trois ans des prix de vente des logements en propriété.

Du point de vue des régions, il apparaît qu'au deuxième trimestre les régions économiques de Genève et de Nyon sont sorties des régions à risque. Elles ont en effet subi une correction à la baisse de 10% environ au cours de ces trois dernières années, note la grande banque.

A l'inverse, l'Oberland zurichois, vaste zone située au sud-est de la ville de Zurich, fait à nouveau partie des régions à risque. Le phénomène traduit globalement une concentration des risques sur le marché immobilier des logements en propriété des régions de Zurich et de la Suisse centrale (Lucerne et les environs).

Les régions de Lausanne et Vevey (VD) sont demeurées dans la catégorie à risque entre avril et fin juin. La région de Morges se situe entre-deux (région à risque avec corrections des prix). Outre Genève et Nyon, le groupe avec corrections des prix compte encore les régions d'Aigle (VD), de Martigny, de Sierre et de Viège (VS).

Le reste de la Suisse romande figure sur la carte de la grande banque comme ne subissant pas de tensions particulières. L'indice UBS est gradué d'une situation de bulle à une situation de baisse, avec trois phases intermédiaires (risque, boom et équilibre).

Articles correspondant: Economie »