Vous êtes ici

Julius Bär déçoit après quatre mois

Julius Bär déçoit avec sa collecte d'argent entre janvier et avril

Le gestionnaire de fortune Julius Bär a enregistré une nette croissance de sa masse sous gestion au cours des quatre premiers mois de l'année. Il a attiré des nouveaux fonds, à des niveaux toutefois plus faibles que prévu. La rentabilité s'est détériorée sur un an.

(ats) A fin avril, la masse sous gestion s'est fixée à 427 milliards de francs, ce qui représente une envolée de 12% depuis le début de l'année, indique le groupe zurichois vendredi. Cette hausse s'inscrit dans un contexte de reprise des marchés après un quatrième trimestre morose. Ce rebond a soutenu les volumes, supérieurs aux attentes du consensus AWP (410 milliards).

Les entrées nettes d'argent s'avèrent en revanche inférieures aux prévisions. Leur croissance s'est établie à 3%, sous la fourchette de 4-6% établie par la direction. Les analystes s'attendaient en moyenne à 5%. Cet indicateur est important car il permet de déterminer la capacité de la banque à attirer des nouveaux fonds.

La marge brute a atteint à 82 points de base (pb), en recul de 11 pb sur un an. Le ratio coût/revenus, s'est fixé sous les 73%. Il s'est détérioré par rapport aux 67% de fin avril 2018. La rentabilité est moins bonne qu'escompté par le consensus AWP.

Dans son communiqué, la banque affirme que son programme de réduction de coûts est en bonne voie.

Sur les quatre premiers mois de l'année, le ratio de fonds propres durs (CET1) a grappillé 0,3 point de pourcentage à 13,1%.

Articles correspondant: Economie »