Vous êtes ici

Mandat d'arrêt d'Assange maintenu

La justice britannique maintient le mandat d'arrêt d'Assange

La justice britannique a rejeté mardi une nouvelle demande de levée du mandat d'arrêt du fondateur de WikiLeaks Julian Assange. Celui-ci est réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres depuis bientôt six ans.

(ats) Le tribunal londonien de Westminster, qui avait jugé ce mandat d'arrêt valide le 6 février, a estimé que son maintien n'allait "pas à l'encontre de l'intérêt public", comme le soutenait la défense de M. Assange dans une nouvelle question soumise à la justice. La juge Emma Arbuthnot autorise ainsi les autorités britanniques à poursuivre les actions juridiques contre le militant australien.

Julian Assange, 46 ans, craint que les Etats-Unis ne demandent son extradition en raison de la publication par WikiLeaks de documents confidentiels de l'administration américaine.

Il s'est réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres en juin 2012 pour ne pas avoir à être envoyé en Suède où il était accusé de viol. L'affaire de viol a été close en mai dernier, mais un mandat d'arrêt britannique est toujours en cours pour non-respect de ses engagements en matière de liberté conditionnelle.

La semaine dernière, la justice britannique avait déjà rejeté la levée du mandat d'arrêt contre Julian Assange au Royaume-Uni, mais ses avocats avaient fait valoir un autre argument, à savoir qu'il n'y avait pas d'intérêt public à maintenir les poursuites contre leur client.

Articles correspondant: Divers »