Vous êtes ici

Hockey sur glace

Fin abrupte pour la belle aventure seelandaise

Le HC Lugano est en finale, Bienne en vacances. Samedi, les Seelandais se sont inclinés 6-2 à la Resega. La défaite de trop.

Echange de bons sentiments entre Mathieu Tschantré et Philippe Furrer. (Keystone)

Lugano, Laurent Kleisl

Bienne deux, Lugano quatre. «On savait que notre façon de jouer ferait effet pour les matches trois, quatre cinq et six.» Maxime Lapierre est prophète en son pays. Samedi dernier, dans les coulisses de la Tissot Arena, l’attaquant québécois avait prédit la victoire des «Bianconeri» dans la série. Menés 3-0 à la mi-match, les Luganais avaient retourné le situation pour finalement remporter la troisième manche de cette demi-finale. Le point de rupture côté seelandais.

Samedi à la Resega, les hommes d’Antti Törmänen sont partis perdants. Quatorze secondes dans la première minute de jeu ont suffi aux Luganais pour prendre deux buts d’avance. Deux actions similaires, amorcées à la ligne bleue et conclue par un homme laissé libre devant Jonas Hiller, soit Grégory Hofmann (0’28) et Julian Walker (0’42). La réalisation de Sam Lofquist peu avant la première pause (18’45) ne sera qu’une illusion.

Les erreurs des cadres seelandais ont achevé le travail de démolition des «Bianconeri». Mathieu Tschantré en prison, Marc-Antoine Pouliot sorti du cachot depuis deux secondes, la marque passait à 4-1 grâce à Alessio Bertaggia (28’48) et Luca Cunti (38’42). Un puck perdu par Toni Rajala à la ligne bleue adverse et le même Bertaggia battait Hiller, sans résistance, à trois secondes de la deuxième pause. C’était 5-1. Et c’était fini. De retour au jeu après avoir fait l’impasse, jeudi, sur la cinquième manche, le portier appenzellois a paru à côté de ses patins. Au point que c’est Elien Paupe qui a assuré le service en troisième période.

L’expérience, l’énergie, la maîtrise nerveuse, il a manqué plein de petites choses aux Seelandais. Mis bout à bout, la série tourne, de 2-0 à 2-4. Fin de saison. Une belle saison, une fin frustrante. On bâche.

Commentaire, compte rendu et réactions dans Le Journal du Jura de lundi (print et epaper).

 

Lugano - Bienne 6-2 (2-1 3-0 1-1)

Resega: 7200 spectateurs (guichets fermés).

Arbitres: Wehrli/Koch; Obwegser/Kovacs.

Buts: 0’28 Hofmann (Furrer) 1-0. 0’42 Walker (Vauclair) 2-0. 18’45 Lofquist (Rajala) 2-1. 28’48 Bertaggia (Lapierre, Cunti, à 5 contre 4) 3-1. 38’42 Cunti (Johnston, Lapierre) 4-1. 39’57 Bertaggia 5-1. 55’43 Bertaggia (Morini, dans la cage vide) 6-1. 57’07 Wetzel (Sutter, Pedretti, à 5 contre 4) 6-2.

Pénalités: 4 x 2’ contre Lugano; 6 x 2’ contre Bienne.

Lugano: Merzlikins; Johnston, Furrer; Sanguinetti, Vauclair; Ulmer, Wellinger; Riva; Lapierre, Lajunen, Hofmann; Walker, Sannitz, Reuille; Fazzini, Cunti, Romanenghi; Vedova, Morini, Bertaggia; Zorin.

Bienne: Hiller (40’01 Paupe); Jecker, Forster; Dufner, Kreis; Lofquist, Maurer; Steiner; Pedretti, Pouliot, Rajala; Earl, Fuchs, Schmutz; Neuenschwander, Diem, Fabian Lüthi; Tschantré, Sutter, Wetzel; Joggi.

Notes: Lugano sans Brunner, Bürgler, Chiesa (blessés), Etem, Klasen (étrangers surnuméraires), Fontana, Müller, Sartori ni Ronchetti (surnuméraires). Bienne sans Fey, Micflikier (blessés), Baud, Hächler, Valentin Lüthi ni Nussbaumer (surnuméraires). Tir sur la transversale de Lapierre (32’32). Temps mort demandé par Lugano (55’29). Bienne sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (de 51’12 à 52’41 et de 55’02 à 55’43). Bertaggia et Lofquist désignés meilleurs joueurs de leur équipe.

Articles correspondant: Actualités »