Vous êtes ici

Abo

FCTT -

Les vœux de l’Oreille

A l’approche des réjouissances de fin d’année qui mettront un point final à une cuvée 2017 riche en enseignements, l’Oreille souhaitait remercier toutes les personnes qui lui rendent grâce quotidiennement et qui ont pris le temps de mettre 4 minutes aux oubliettes à chaque fois pour suivre ses aventures et anecdotes.

En espérant survivre à un hiver s’annonçant monotone et rigoureux, elle se réjouit d’ores et déjà de retrouver ses fidèles lecteurs en 2018...

Une année de Coupe du monde et de Jeux olympiques, d’allégresse, de trahisons et d’autres surprises que la vie prend un malin plaisir à nous réserver dès que le réveil matinal retentit et s’accapare de nos rêves éphémères. Globe-trotteuse intrépide avec son âme vagabonde et sa soif de nouveautés, l’Oreille sera à nouveau à l’affût du moindre fait croustillant.

Elle en profite d’ailleurs pour mettre en lumière deux événements d’envergure, histoire de vous faire quitter un peu le cocon familial, au détriment il est vrai d’une indémodable soirée pizza surgelée et visionnage en boucle d’Infrarouge.

Jass et soirée de soutien

Le Jass au cochon – avec possibilité de restauration – est fixé au vendredi 26 janvier 2018 à la buvette de Tramelan. Laurence Mutti – douce tenancière des lieux – et son escouade se feront un plaisir de vous accueillir avec un sourire aux lèvres autant sincère que contagieux. Et puis, en date du 3 février 2018 aura lieu le traditionnel et immanquable souper de soutien du FCTT. Devenu depuis un rendez-vous incontournable, les organisateurs ont à nouveau mis les petits plats dans les grands pour vous faire oublier, l’espace d’un instant, les aléas du quotidien. Animations, jeux, repas soigné et goûteux, invité de gala superlatif et même de quoi vous déhancher sans vergogne en fin de soirée. De plus amples infos quant à ces deux échéances peuvent être retrouvées sur le site officiel du club. Bref, des moments à consommer sans modération. Dans un univers où l’humain préfère rafraîchir son actualité Facebook toutes les 20 secondes au lieu d’aller boire un jus avec son voisin à l’air frais, les instants de partage se font rares comme le loup blanc. A vous d’en profiter. (L’Oreille du Stadium)