Vous êtes ici

FC Bienne

Le FC Bienne trottine et Adeleke en impose

Petite victoire face aux SR Delémont en préparation

Le Nigérian Seyi Adeleke pense avoir achevé sa période d’adaptation dans le Seeland. (Archives: © Pedro Rodrigues / Journal du Jura)

Laurent Schaffner

Le FC Bienne a poursuivi sa préparation hivernale en remportant un deuxième match amical d’affilée (succès 2-1), hier soir à Champagne face aux SRDelémont. Or, contrairement à leur excellente performance mardi soir à Thoune, les hommes de «Bidu» Zaugg ont cette fois signé une prestation sensiblement plus terne. Opposés à un adversaire de ligue inférieure (1re ligue Promotion), ils ont monopolisé le ballon en donnant rarement l’impression de vouloir réellement transpercer les lignes adverses.
Hormis un manque d’inspiration patent lorsqu’ils étaient installés dans le camp adverse, il est aussi juste de mentionner que le terrain synthétique ne favorisait pas non plus les actions de Seelandais dominateurs. Car franchir une équipe jurassienne – auteur quant à elle d’une partition plutôt encourageante – regroupée dans sa moitié de terrain sur un synthétique requérait une précision technique et une application que le FCBienne n’a pas affichées dans les moments clés.
En dépit de cette note quelque peu fade, certains éléments ont su tirer leur épingle du jeu. C’est le cas notamment de Thibault Corbaz (20 ans), international M20 prêté par Bâle depuis cet hiver. Auteur du premier but sous ses nouvelles couleurs (4e) d’un joli tir à ras-terre, le Vaudois d’origine s’est distingué lors de la mi-temps qu’il a disputée par une activité intéressante au milieu de terrain.
De manière similaire, Seyi Adeleke a confirmé les bonnes dispositions aperçues à la fin du premier tour. Le Nigérian de 23ans prêté par la Lazio Rome pourrait jouer un rôle proéminent ce printemps en tant que sentinelle placée devant les défenseurs centraux. «Je me sens bien et je me suis désormais bien adapté au système de jeu de Bienne», souligne Adeleke.

Objectif Super League

Débarqué dans la cité du bout du lac en août de passé, le demi défensif admet avoir eu besoin d’un certain temps d’adaptation dans un environnement où il ne maîtrise pas la langue. «Comme je parle anglais et italien, je peux quand même communiquer avec quelques joueurs de l’équipe», glisse-t-il. «Mais il est vrai qu’il n’est pas toujours facile pour moi de comprendre et d’écouter les causeries de l’entraîneur dans le vestiaire.» S’il appartient à la Lazio, le Nigérian n’a jamais eu l’opportunité de revêtir le maillot romain. «J’ai été appelé une fois par l’entraîneur de l’équipe première, mais il ne m’a pas donné ma chance», explique-t-il.
Du coup, Adeleke a été prêté dans deux clubs de troisième et quatrième division italienne, répondant aux noms aussi romantiques que Pergocrema et Salernitana. «Cela dit, même si je ne maîtrise pas encore la langue, Bienne est peut-être l’expérience la plus heureuse que j’ai eue jusqu’à présent dans le football», avoue-t-il. «La vie et le football en Suisse me conviennent très bien et j’envisage de rester ici si l’opportunité se présente à l’avenir. Jouer en Super League est d’ailleurs un objectif.» Aussi ambitieux dans sa carrière que sobre et efficace sur un terrain, Seyi Adeleke se voit bien franchir une étape de sa vie de footballeur au FC Bienne.

 

Bienne - Delémont 2-1 (1-0)

Champagne: 100 spectateurs.
Arbitre: Tschudi.

Buts: 4e Corbaz 1-0. 78e Manière (autogoal)1-1. 80e Karlen 2-1.

Bienne: Molina (46e Grasseler); Zangger (46e Manière), De Feo, Pazeller, Challandes; Etchegoyen (46e Adeleke); Hossmann (46e Liechti), Corbaz (46e Peyretti), Kamber; Siegrist, Safari.

Delémont: Weber;  Ochs (46e Merlet), Hamidou (46e Rossé), Frund, Xhaqkaj (65e Chételat); Budimir; Germann (46e Villemin), Jeker (46e Ferreira), Steinmann; Stadelmann (46e Studer), Dieye.

Notes: Bienne sans Di Nardo, Karlen, Miani, Morello, Sejmenovic, Ukoh (blessés), Ashraf (absent) ni Mossi (non convoqué). Delémont sans Allo, Choulat, Oezsarik ni Serrano (blessés).

Articles correspondant: Actualités »