Vous êtes ici

RSS Feed

Publications des lecteurs

A qui profite l’initiative sur l’or ?

Au moins 20% des réserves de la Banque nationale suisse doivent être constituées d’or (contre 8% aujourd’hui). Telle est la proposition de l’initiative sur l’or. Mais ce n’est pas tout : l’or ne pourrait jamais être revendu. Le caractère absurde de cette initiative apparaît donc immédiatement : à quoi sert-il d’avoir des réserves que l’on ne peut pas utiliser ? Mais il y a pire : les initiants pensent renforcer la souveraineté suisse par ce biais. Mais on voit mal en quoi la Suisse serait plus souveraine avec 20% d’or, et pas avec 5, 8, 10 ou 30% ! Le franc ne serait pas plus « solide » non plus, au contraire. Il a plutôt tendance à être « trop solide », ce qui a obligé la Banque nationale à fixer un cours plancher avec l’euro en 2011. Or l’initiative sur l’or empêcherait la BNS de lutter contre le franc fort : voilà qui n’est pas dans l’intérêt de notre industrie d’exportation et ses nombreux emplois. A qui profiterait au final l’initiative ? A quelques spéculateurs peut-être, qui ont misé sur l’or et aimeraient se refaire... Vincent Simon, Gland »


La duplicité des partis de droite

Comme toujours, avant les élections, les partis et les candidats se parent de leurs plus belles plumes. Et comme par hasard, cette campagne électorale pour le renouvellement des autorités cantonales coïncide avec la période de carnaval… Gardons-nous donc d’oublier ce qui se cache derrière ces déguisements ! Ainsi on a vu le Parti Radical affirmer dans ces colonnes vouloir faire de la politique avec du cœur. Qu’en est-il exactement ? On se souviendra que lors du débat au Grand Conseil sur le budget 2014, ce parti, avec d’autres formations de droite, n’a pas hésité à couper dans les contributions versées à Spitex pour les prestations d’aide ménagère. Or ce sont essentiellement des personnes âgées dans l’incapacité d’effectuer les travaux de nettoyage, le rangement, la lessive ou la vaisselle qui en sont les bénéficiaires. Résultat : Spitex Biel-Bienne Regio annonce 12 licenciements, car elle s’attend à perdre de nombreux clients, à commencer par les personnes à faible revenu. En septembre 2013, ces mêmes partis bourgeois ont décidé de réduire de 10% l’aide, déjà calculée au plus juste, pour couvrir l’entretien des personnes touchées par la pauvreté (motion Studer). Ce ne sont là que deux exemples qui montrent la duplicité des partis de droite, dont la volonté est de démanteler systématiquement les acquis sociaux, au détriment des plus faibles de notre société. Une dérive que les citoyennes et citoyens qui ont vraiment du cœur ont le pouvoir d’enrayer en allant voter. A gauche, bien entendu ! Roland Gurtner Conseiller de ville de Passerelle »


Pages